Environment

La pandémie prouve que nous avons besoin d’un New Deal Vert

Cette pandémie est extrêmement douloureuse ; il serait impensable de ne pas en tirer toutes les leçons.
La pandémie de coronavirus est une sorte d'exercice de gestion de catastrophe ignoble et tragique.
La pandémie de coronavirus est une sorte d'exercice de gestion de catastrophe ignoble et tragique.

Un choc aussi profond ne peut qu'être riche d'enseignements. Avec une précision quasi chirurgicale, plusieurs semblent plaider pour un New Deal Vert international, car la pandémie est la meilleure chance que nous ayons jamais eue d'être poussés à agir avant que la crise climatique ne nous submerge.

Leçon 1 : On ne peut pas tromper la réalité physique. Le virus est immunisé contre la manipulation, il n’est ouvert ni à la négociation ni aux compromis. La biologie fixe des limites, et nous devons les respecter, ce qui est également vrai de la physique et de la chimie en matière de changement climatique. Nous avons observé des«leaders»comme le président Trump tenter de déjouer le virus, en parlant de canular, exactement de la même façon qu’il a coutume de décrire le réchauffement climatique. Mais des gens sont morts malgré tout, et bien davantage que s'il avait accepté de faire face à la réalité. La plus grande réalité de notre siècle est le réchauffement rapide de l'atmosphère. Nous devons y faire face sans détour, et non pas, comme nous l'avons fait jusqu'à présent, en recourant à des échappatoires et des demi-mesures. Donc, soyez réaliste.

Leçon 2 : Le temps est la variable cruciale. Certains pays, comme la Corée du Sud, ont rapidement reconnu qu'ils étaient confrontés à un problème et ont décidé de le résoudre en procédant à des tests à grande échelle. Ils ont réussi à«aplatir la courbe», une expression qui fait maintenant partie du vocabulaire mondial. Ils ont subi des perturbations, mais pas à l'échelle catastrophique des nations qui ont attendu trop longtemps avant de s’y mettre. Les parallèles avec la politique climatique sont évidents : nous aurions pu aplatir la courbe du carbone si nous avions commencé il y a trente ans, lorsque les scientifiques nous ont mis en garde, et nous aurions pu le faire avec des mesures relativement modestes. Mais après avoir gaspillé ces décennies, en grande partie à la demande des compagnies pétrolières, nous devons maintenant agir à grande échelle et, d'une certaine manière, à une échelle déstabilisatrice. C'est une leçon que nous pouvons, malheureusement, continuer à apprendre. Si nous n'agissons pas maintenant, la pente deviendra de plus en plus raide, au point de ne plus pouvoir être franchie. Arrêtez de parler de 2050 et commencez à parler de 2021. Donc, passez à l’action.

Leçon 3 : La solidarité sociale est absolument essentielle. Regardez l’exemple les États-Unis qui ont laissé la pensée libertaire s'imposer : malgré la richesse globale du pays, des millions de personnes vivent dans une pauvreté désespérée, incapables d'accéder aux produits de première nécessité (savon et eau, par exemple) indispensables en cas d'urgence médicale. Bien évidemment, cela reproduit la loi d'airain du changement climatique : ceux qui y ont le moins contribuer sont les premiers à souffrir. Le New Deal Vert envisage de construire une société équitable tout en développant les technologies nécessaires pour parer au changement climatique ; c'est la seule approche possible pour faire face à des crises de cette ampleur. Donc, rassemblez-vous.

Leçon 4 : Nous pouvons changer rapidement quand il le faut. Soudainement, des billions de dollars peuvent être trouvés, littéralement du jour au lendemain, dont une grande partie sert à renflouer les entreprises. Soudainement, les forces militaires du monde entier peuvent être mobilisées pour des opérations de secours. Les vieilles excuses et les retards semblent absurdes à la lumière de la pandémie, tout comme ils devraient l'être à la lumière d'une terre qui se réchauffe rapidement. En fait, la démesure apparaît bien plus sûre et valable, et les déficits budgétaires ou les augmentations d'impôts semblent être un prix dérisoire à payer pour avoir une chance de voir la société fonctionner. Cette logique devrait être transposée dans la lutte contre le changement climatique qui, si nous n'agissons pas très rapidement, ne manquera pas de créer un vide permanent et impossible à combler dans notre vie économique. Donc, soyez sérieux.

Cette pandémie est extrêmement douloureuse ; il serait inconscient de ne pas en tirer toutes les leçons.

Bill McKibben est écologiste , auteur et journaliste américain qui a considérablement écrit sur l'impact du réchauffement climatique.

Available in
EnglishGermanPortuguese (Brazil)FrenchRussianSpanish
Author
Bill McKibben
Translators
Roxane Valier-Brasier and Kristina Rothchild
Date
22.05.2020

More in Environment

Environment

Aksi Ekologi & Emansipasi Rakyat

Receive the Progressive International briefing
Privacy PolicyManage Cookies
Site and identity: Common Knowledge & Robbie Blundell