Statements

Zimbabwe People's Land Rights Movement (ZPLRM) : terre, nourriture et logement dès maintenant

Déclaration de notre nouveau membre, Zimbabwe People's Land Rights Movement (ZPLRM, « Mouvement du peuple zimbabwéen pour les droits fonciers »), sur la défense des droits fonciers dans les communautés rurales réinstallées du Zimbabwe.
La faim et les conflits sont le visage du continent africain. Mais il n'en a pas toujours été ainsi.
La faim et les conflits sont le visage du continent africain. Mais il n'en a pas toujours été ainsi.

La Conférence de Berlin a divisé le continent en colonies d'intérêts étrangers et déchiré le tissu social qui avait autrefois apporté la prospérité à ses habitant·e·s. Aujourd'hui, la plupart des pays africains ont combattu et gagné leur indépendance, mais ils restent piégés dans des conditions de colonisation économique. Et la terre, source de vie et de subsistance pour des millions d'Africain·e·s, est au centre de cette histoire de nouvelle exploitation coloniale.

L'expropriation des terres au cours de l'expansion coloniale, en particulier, a laissé la plupart des Africain·e·s dans des conditions de pauvreté perpétuelle, luttant pour leur survie. Et c'est là que réside la véritable richesse de l'Afrique : dans les bidonvilles de Kibera, Khayelithsa et Katutura, et non dans les gratte-ciel de Johannesburg ou les quartiers résidentiels sécurisés du Cap.

Au Zimbabwe, à la fin du XIXe siècle, les communautés autochtones ont été chassées de leurs terres et déplacées vers des zones stériles et improductives désignées à l’époque comme réserves tribales, à présent appelées zones communales. Au total, ce processus de dépossession s'élevait en 1999 à environ 16 millions d'hectares et 8 millions de personnes, alors que 11 millions des terres agricoles les plus fertiles et productives du pays restaient entre les mains de seulement 4 500 exploitations commerciales, héritières du passé colonial du Zimbabwe.

La lutte pour la justice foncière au Zimbabwe a déjà commencé. Après une guerre de libération de 15 ans - appelée hondo yevhu/nyika, ou « guerre de la terre » en langue locale Shona - une vague de réformes agraires et d’expropriations de fermes a commencé à reconquérir la souveraineté perdue par le peuple du Zimbabwe sous le régime colonial. Il aura fallu attendre 20 ans après l'indépendance pour que les citoyen·ne·s ordinaires perçoivent les bénéfices de cette guerre foncière, mais cinq millions de personnes tirent aujourd'hui leur subsistance de la terre au Zimbabwe.

En tant que premier pays à se rebeller contre les accords de la conférence de Berlin, le Zimbabwe doit se battre davantage pour démanteler les systèmes coloniaux de gouvernance et propriété foncières qui continuent à déposséder son peuple.

C'est pourquoi le Zimbabwe People's Land Rights Movement travaille avec les communautés rurales et marginalisées pour promouvoir et protéger les droits à l'habitat.

Par le biais d'une éducation de base sur les droits à l'habitat et d'un engagement avec les différentes branches de l'État, le ZPLRM défend les droits fonciers dans les communautés rurales réinstallées du Zimbabwe.

En partenariat avec le Réseau global pour le droit à l'habitat et la justice sociale (Habitat International Coalition), nous avons mis en place une base de données sur les violations des droits à l'habitat au Zimbabwe. L'outil d'évaluation de l'impact des violations a joué un rôle clé dans le suivi de ces atteintes aux droits et des réponses apportées. Nous avons également travaillé sur un appel d'action urgente pour mettre fin aux expulsions rurales forcées.

Conformément à notre approche ascendante, et en partenariat avec HIC-HLRN (Habitat International Coalition - Housing and Land Rights Network, « Coalition internationale de l’habitat - Réseau des droits au logement et à la terre »), nous venons d'achever la première phase du Projet sur les droits des femmes à la terre et au logement.

Nous travaillons au recrutement de nos membres et au renforcement de nos capacités, avec pour objectif d'avoir des structures organisationnelles et des membres dans chacune des 10 provinces du pays d'ici 2023.

Nos objectifs au sein du Zimbabwe People's Land Rights Movement sont les suivants :

  • Construire un mouvement proactif pour les droits fonciers des peuples.
  • Plaider en faveur de structures et de politiques de gouvernance foncière durables et équitables.
  • Renforcer les capacités des citoyen·ne·s et faire campagne pour leurs droits aux ressources foncières.
  • Faciliter l'engagement entre le gouvernement et les citoyen·ne·s afin de garantir une utilisation durable et équitable des ressources liées à la terre.
  • Construire des réseaux locaux, régionaux et internationaux de plaidoyer et de solidarité.
  • Contrôler et vérifier la mise en œuvre des politiques foncières et relatives aux ressources naturelles.

Nos domaines de programmation comprennent :

  • La solidarité locale, régionale et internationale, le plaidoyer et la création de réseaux pour le partage de bonnes pratiques
  • Le développement du leadership et l’éducation civique de base
  • La sensibilisation de la communauté
  • La mobilisation des membres et le renforcement des capacités
  • La recherche, documentation et publication

Hilary Zhou est la coordinatrice nationale du ZPLRM

Aidez-nous a developper la Revue

La Revue est le seul réseau planétaire de publications progressistes et de perspectives communautaires.

Depuis notre lancement en mai 2020, la Revue a donné une résonance à plus de 100 articles provenant des principales publications progressistes du monde, traduits chacun dans au moins six langues, faisant ainsi connaître à un public mondial les luttes des peuples autochtones de l'Amazonie, des Palestinien·ne·s de Gaza, des féministes du Sénégal, et bien d'autres encore.

Avec plus de 150 traducteur·rice·s et une équipe éditoriale en pleine expansion, nous comptons sur nos contributeur·rice·s pour continuer à diffuser ces histoires de luttes communautaires et servir de relais aux forces progressistes du monde entier.

Aidez-nous à renforcer cette mission en effectuant un don à la Revue.

Support
Available in
EnglishPortuguese (Brazil)GermanItalian (Standard)FrenchSpanishPortuguese (Portugal)Hindi
Author
Hilary Zhou
Translator
Claire Debucquois
Date
27.10.2020

More in Statements

Statements

Diab: Debt Justice Is an Internationalist Project

Receive the Progressive International briefing
Privacy PolicyManage Cookies
Site and identity: Common Knowledge & Robbie Blundell