Economy

Amazon, la solidarité ne se laisse pas facilement effrayer

Amazon est peut-être partout, mais nous aussi. Et nous avons le pouvoir de Faire payer Amazon.
Il ne fait aucun doute que les travailleurs, les militants et les élus qui se rassemblent pour #FairePayerAmazon ont capté l’intérêt du monde et changent la façon dont le public perçoit Amazon.
Il ne fait aucun doute que les travailleurs, les militants et les élus qui se rassemblent pour #FairePayerAmazon ont capté l’intérêt du monde et changent la façon dont le public perçoit Amazon.

Amazon a beau essayer, la solidarité ne se laisse pas facilement effrayer. Depuis qu'un groupe de grévistes, de travailleuses et travailleurs, de militantes et militants de l'environnement, de la fiscalité, des données, de la vie privée et de la lutte contre le monopole, venus de tous les coins de la planète et de tous les maillons de la chaîne d'approvisionnement d'Amazon, a lancé l'année dernière la campagne #FairePayerAmazon, beaucoup de choses ont changé. Oui, Amazon est toujours l'une des plus grandes entreprises d'e-commerce au monde. Oui, Jeff Bezos, l'homme le plus riche au monde, s'est fait projeter dans l'espace et les travailleuses et travailleurs d’Amazon ont payé pour cela. Et oui, la société qui contrôle une grande partie des pratiques d'achat des consommateurs veut surveiller son personnel encore plus étroitement.

Mais alors que des milliers de personnes se sont mises en grève pour réclamer de meilleurs salaires et conditions de travail, des milliers d'autres ont soutenu leurs efforts. Quand les enquêtes menées en Inde, aux États-Unis et en Europe sur les pratiques commerciales abusives et anticoncurrentielles d'Amazon se sont révélées de plus en plus problématiques pour le géant de la technologie, davantage d'élues et d’élus ont commencé à poser des questions. Lorsque les travailleuses et travailleurs de Bessemer, en Alabama, ont rejoint BAmazon - la première campagne de syndicalisation à grande échelle dans un entrepôt d'Amazon aux États-Unis - d'autres travailleuses et travailleurs ont trouvé le courage de combattre Amazon sur leur lieu de travail.

Il ne fait aucun doute que les travailleurs, les militants et les élus qui se rassemblent pour #FairePayerAmazon ont capté l’intérêt du monde et changent la façon dont le public perçoit Amazon. Du Bangladesh au Brésil, et de l'Espagne à Seattle, nous nous sommes opposés à l'exploitation des travailleurs, de nos communautés et de notre planète par Jeff Bezos. Aujourd'hui, de plus en plus de personnes posent davantage de questions sur la brutalité du comportement antisyndical d'Amazon, ses pratiques antisociales d'évitement fiscal et son obsession du contrôle. Et en ce Black Friday, nous observons combien le mouvement, qui veut changer les règles de notre économie et défier le pouvoir des entreprises, s'enhardit et se renforce.

Aujourd'hui, les travailleuses et travailleurs d'Amazon ne craignent pas de se mettre en grève, en Allemagne, en France et en Italie, et des actions de solidarité se déroulent sur six continents dans toute la chaîne d'approvisionnement mondiale d'Amazon.

L'empire d'Amazon s'étend sur toute la planète et engrange des profits grâce à l'extraction de ressources naturelles, à l’industrie manufacturière, à l'expédition et au stockage, ainsi qu'à la collecte et au contrôle de quantités incalculables de données. Mais Amazon a également d'autres répercussions sur nous tous : il mène les travailleurs, les gens et la planète en bateau. Lorsque vous achetez sur Amazon, vous bénéficiez d'une livraison rapide et pratique d'une gamme infinie d'articles. Mais cette expérience de consommation fluide est alimentée par le broyage du véritable moteur du modèle brutal en un clic de l'entreprise : les travailleuses et travailleurs.

Nous le disons depuis le début. Avec ses objectifs de productivité irréalistes et  néfastes, et la surveillance intrusive des salariés, Amazon traite les travailleuses et travailleurs comme des objets jetables. Nous savons maintenant que le  taux de rotation stupéfiant des employés d'Amazon n'est pas une faille du système – c’est le système. 

Amazon est peut-être partout, mais nous aussi. Et nous avons le pouvoir de  Faire payer Amazon. 

Christy Hoffman est secrétaire générale d'UNI Global Union.

Leila Chaibi est membre du Parlement européen.

Casper Gelderblom est coordinateur des mouvements de l'Internationale Progressiste.

Aidez-nous a developper la Revue

La Revue est le seul réseau planétaire de publications progressistes et de perspectives communautaires.

Depuis notre lancement en mai 2020, la Revue a donné une résonance à plus de 100 articles provenant des principales publications progressistes du monde, traduits chacun dans au moins six langues, faisant ainsi connaître à un public mondial les luttes des peuples autochtones de l'Amazonie, des Palestinien·ne·s de Gaza, des féministes du Sénégal, et bien d'autres encore.

Avec plus de 150 traducteur·rice·s et une équipe éditoriale en pleine expansion, nous comptons sur nos contributeur·rice·s pour continuer à diffuser ces histoires de luttes communautaires et servir de relais aux forces progressistes du monde entier.

Aidez-nous à renforcer cette mission en effectuant un don à la Revue.

Support
Available in
EnglishSpanishFrenchGerman
Authors
Christy Hoffman , Leïla Chaibi and Casper Gelderblom
Date
26.11.2021

More in Economy

Economy

Alves & Kvangraven: Reclaiming Economics After Covid-19

Receive the Progressive International briefing
Privacy PolicyManage CookiesContribution Settings
Site and identity: Common Knowledge & Robbie Blundell