Migration

Révélations sur l’expulsion systématique et les pratiques de renvois à la dérive des migrant·e·s sous le Premier Ministre grec Mitsotakis

Eyal Weizman, membre du Conseil, s'exprime sur les 1000 cas d'expulsions « illégales et brutales » révélés aujourd'hui par Forensic Architecture.
Aujourd'hui, Forensic Architecture a publié la plus grande quantité de données sur les pratiques de renvois à la dérive par le gouvernement grec en mer Égée, révélant une campagne « systématique » et illégale de brutalisation et d'abandon des demandeur·euse·s d'asile approchant des côtes grecques.
Aujourd'hui, Forensic Architecture a publié la plus grande quantité de données sur les pratiques de renvois à la dérive par le gouvernement grec en mer Égée, révélant une campagne « systématique » et illégale de brutalisation et d'abandon des demandeur·euse·s d'asile approchant des côtes grecques.

Notre cartographie révèle que la frontière égéenne de la Grèce avec la Turquie est une frontière cruelle où règnent la violence et l'anarchie dans des proportions sans précédent, et réfute les tentatives du gouvernement grec de nier ce crime. 

Plus de mille cas cartographiés et archivés montrent l'ampleur de la campagne systématique d'expulsion illégale et brutale menée par la Grèce.

Sur la carte que nous avons produite et rendue publique aujourd'hui, vous pouvez trouver les histoires de familles entières, subissant la guerre et la persécution, qui se sont vues refuser la possibilité de faire valoir leur demande de refuge et d'asile. 

Au lieu de cela, avec le consentement de l'Union européenne, les autorités grecques ont violé le droit international pour empêcher leur arrivée et les abandonner à leur sort en mer. 

Ce crime massif et systématique est commis avec le consentement silencieux de l'UE, et à l'encontre de ses lois et engagements internationaux. Nos recherches documentent 112 cas où l'agence européenne des frontières FRONTEX admet son implication, et 417 où elle avait une connaissance directe des opérations locales. 

Les eaux bleues, le vent et les courants bien connus de la mer Égée, ces mêmes eaux qui attirent des millions de personnes en Grèce dans le secteur touristique, sont utilisés par ce gouvernement comme vecteurs de transfert de population. 

Notre enquête documente la manière dont les plus vulnérables sont brutalement et présomptueusement poussé·e·s dans des bateaux, puis abandonné·e·s aux vagues, provoquant leurs noyades, ou s'iels ont de la chance, les emportant vers les mêmes côtes turques d'où iels ont fui. 

D'autres cas montrent comment des familles entières sont abandonnées sur des rochers déserts comme s'il s'agissait de criminel·le·s. 

Mais les vrai·e·s criminel·le·s sont celleux qui sont au pouvoir. En dépit de leurs mensonges et de leur déni continus, nous pouvons maintenant prouver au monde entier qu'iels commettent des crimes systémiques et délibérés. 

L'Internationale Progressiste refuse de fermer les yeux sur ces crimes contre l'humanité. Nous appelons à démolir la forteresse Europe pour protéger la vie de tou·te·s les réfugié·e·s et à tenir pour responsables celleux qui veulent faire de la Méditerranée leur cimetière.

Voir la carte des dérives en mer Égée.

Eyal Weizman est le directeur fondateur de Forensic Architecture et professeur de cultures spatiales et visuelles à Goldsmiths, Université de Londres. Auteur de plus de 15 livres, il a occupé des postes dans de nombreuses universités du monde entier, notamment à Princeton, à l'ETH Zurich et à l'Académie des beaux-arts de Vienne. Il est membre du conseil consultatif technologique de la Cour pénale internationale et du Centre pour le journalisme d'investigation. En 2019, il a été élu membre à vie de la British Academy et nommé membre de l'ordre de l'Empire britannique (MBE) dans les honneurs du Nouvel An 2020 pour services rendus à l'architecture. En 2020, il a été élu Richard von Weizsäcker fellow à l'Académie Bosch.

Image: Gabriel Silveira

Aidez-nous a developper la Revue

La Revue est le seul réseau planétaire de publications progressistes et de perspectives communautaires.

Depuis notre lancement en mai 2020, la Revue a donné une résonance à plus de 100 articles provenant des principales publications progressistes du monde, traduits chacun dans au moins six langues, faisant ainsi connaître à un public mondial les luttes des peuples autochtones de l'Amazonie, des Palestinien·ne·s de Gaza, des féministes du Sénégal, et bien d'autres encore.

Avec plus de 150 traducteur·rice·s et une équipe éditoriale en pleine expansion, nous comptons sur nos contributeur·rice·s pour continuer à diffuser ces histoires de luttes communautaires et servir de relais aux forces progressistes du monde entier.

Aidez-nous à renforcer cette mission en effectuant un don à la Revue.

Support
Available in
EnglishTurkishArabicGermanFrenchSpanishItalian (Standard)
Author
Eyal Weizman
Translator
Roxane Valier-Brasier
Date
15.07.2022

More in Migration

Migration

Migrants Organise

Receive the Progressive International briefing
Site and identity: Common Knowledge & Robbie Blundell