Announcements

Libérez Julian Assange : le tribunal de Belmarsh se tient à Londres

Lors de la première réunion en personne du tribunal de Belmarsh, la guerre contre la terreur est jugée.
Juste après les révélations fracassantes sur le complot de la CIA visant à enlever et à assassiner Julian Assange, l'éditeur de WikiLeaks, alors qu'il demandait l'asile politique à l'ambassade d'Équateur à Londres, l'Internationale Progressiste se rend à Londres pour le premier tribunal de Belmarsh tenu en personne. Cette événement intervient avant la procédure d'extradition d'Assange, qui doit se poursuivre devant la Haute Cour de Londres du 27 au 28 octobre 2021.
Juste après les révélations fracassantes sur le complot de la CIA visant à enlever et à assassiner Julian Assange, l'éditeur de WikiLeaks, alors qu'il demandait l'asile politique à l'ambassade d'Équateur à Londres, l'Internationale Progressiste se rend à Londres pour le premier tribunal de Belmarsh tenu en personne. Cette événement intervient avant la procédure d'extradition d'Assange, qui doit se poursuivre devant la Haute Cour de Londres du 27 au 28 octobre 2021.

Inspiré du célèbre tribunal populaire Russell-Sartre, le tribunal de Belmarsh fait le procès de la guerre contre le terrorisme et demande au gouvernement américain de répondre de ses crimes de guerre. Il porte le nom de la prison londonienne dans laquelle Assange est détenu en permanence depuis deux ans, alors qu'il risque d'être extradé vers les États-Unis, dont le gouvernement a comploté son assassinat. Le tribunal de Belmarsh tiendra sa première audience physique à Londres le 22 octobre 2021 au Convocation Hall, Church House, Westminster, qui était utilisé pour les séances du Parlement pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le tribunal de Belmarsh réunira des personnalités du monde politique, juridique et journalistique pour faire la lumière sur les crimes américains révélés par WikiLeaks (torture, violence, espionnage illégal), mais aussi pour évoquer les crimes commis par les États-Unis et le Royaume-Uni contre Julian Assange pour avoir révélé leurs actions illégales et injustifiables. Parmi les orateur⸱rice⸱s qui interviendront à la fois en personne et en « live-streaming », citons : Tariq Ali, Renata Ávila, Apsana Begum, Richard Burgon, Jeremy Corbyn, Rafael Correa, Özlem Demirel, Deepa Govindarajan Driver, Daniel Ellsberg, Selay Ghaffar, Markéta Gregorová, Heike Hänsel, Srećko Horvat, Ken Loach, Annie Machon, Stefania Maurizi, John McDonnell, Yanis Varoufakis, Ben Wizner et Eyal Weizman.

« Après les révélations des plans meurtriers de la CIA visant à tuer un éditeur et un journaliste sur le sol britannique, les gouvernements américain et britannique doivent être tenus pour responsables du maintien d'Assange en prison », déclare le philosophe Srećko Horvat, membre du cabinet de l'Internationale Progressiste et l'un des fondateurs du tribunal de Belmarsh.

« L'administration Biden devrait abandonner les charges contre Assange. Le gouvernement britannique devrait le libérer immédiatement et mettre fin à la souffrance et à la torture d'un homme courageux qui n'a commis aucun crime. Dans une société où dire la vérité devient un crime, nous sommes tou⸱te⸱s complices du crime tant qu'Assange est en prison. »

« Wikileaks a révélé les crimes de l'empire américain en Afghanistan, en Irak et au-delà. Au tribunal de Belmarsh, nous allons remettre le monde à l'endroit, en jugeant les crimes de guerre, la torture, les enlèvements et une litanie d'autres violations flagrantes des droits humains », déclare Jeremy Corbyn, membre du conseil de l'Internationale Progressiste et membre du tribunal de Belmarsh

« Les auteurs de ces crimes sont en liberté, souvent encore des personnalités publiques importantes aux États-Unis, au Royaume-Uni et ailleurs. Ils doivent être tenus responsables des vies qu'ils ont détruites et des futurs qu'ils ont volés."

Pour plus d'informations, une liste des membres du Tribunal et l'inscription à l'événement, veuillez cliquer ici.

Aidez-nous a developper la Revue

La Revue est le seul réseau planétaire de publications progressistes et de perspectives communautaires.

Depuis notre lancement en mai 2020, la Revue a donné une résonance à plus de 100 articles provenant des principales publications progressistes du monde, traduits chacun dans au moins six langues, faisant ainsi connaître à un public mondial les luttes des peuples autochtones de l'Amazonie, des Palestinien·ne·s de Gaza, des féministes du Sénégal, et bien d'autres encore.

Avec plus de 150 traducteur·rice·s et une équipe éditoriale en pleine expansion, nous comptons sur nos contributeur·rice·s pour continuer à diffuser ces histoires de luttes communautaires et servir de relais aux forces progressistes du monde entier.

Aidez-nous à renforcer cette mission en effectuant un don à la Revue.

Support
Available in
EnglishArabicPortuguese (Brazil)GermanSpanishFrenchItalian (Standard)TurkishHindi
Date
13.10.2021

More in Announcements

Announcements

Welcome to the Blueprint

Receive the Progressive International briefing
Privacy PolicyManage CookiesContribution Settings
Site and identity: Common Knowledge & Robbie Blundell